Et si on se lançait dans la vidéo ?

Mes petits pioupious,

 

Je ne sais pas si c’est la météo, le changement de saison, les hormones, la vitamine B12, ma recherche d’emploi ou l’univers farceur, mais en ce moment, je passe sans transition de phases de découragement type ” Je ferai jamais rien de ma vie qui est nulle de toute façon… ” à des passages hystériques de “Haha meuf t’es un génie tu vas conquérir le monde!”.

Je suis pleine d’interrogations existentielles, j’ai envie de faire des trucs féministes, et aussi de l’écriture, et puis du dessin, et de m’engager dans le milieu associatif, et politique, et puis de garder un travail cool, mais de gagner plus d’argent, sans sacrifier ma qualité de vie, de voir des nouvelles têtes, mais pas de prendre trop de risques… Je vous la fais courte :  ça va pas être simple.

Mais suite au podcast dont je vous ai parlé mercredi dernier, “Sois gentille, dis merci, fais un bisou“, j’ai réalisé un truc : pourquoi est-ce que je choisirais ? Hein ? Pourquoi est-ce que je n’essaierai pas de faire tout ça, après tout ?

Il y a un truc sur lequel j’ai un peu envie de me lancer et en même temps pas trop parce que j’ai un peu la trouille. Comme mon imbécile heureux de chat qui braille à la porte pour que je lui ouvre, et qui reste ensuite au milieu du passage parce qu’il ne sait pas s’il veut rentrer ou sortir.

J’ai envie de faire des vidéos. Plutôt que de vous faire des gros pavés de texte que pas grand monde ne prend la peine de lire, est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de vous faire des petits clips de quelques minutes ? (Genre quand j’ai choisi le nom de mon site, sans même y avoir réfléchi, l’univers m’a parlé ? On ferait des vidéos Minute Simone???)

J’ai des gens autour de moi qui m’ont dit que je devrais faire du stand up, de l’impro, et que ce serait à mourir de rire. J’en ai toujours ricané en mode “Ha mais non ça va pas être possible…. Moi sur scène devant des gens ? Mais même pas en rêve!!!!!”

Quand j’étais plus jeune j’étais d’une timidité maladive. Appeler au téléphone pour demander un renseignement à une personne inconnue, ça me mettait en transe, et au final je ne le faisais parfois pas, quitte à me mettre dans la merde. J’ai laissé filer des opportunités avec des gens qui me proposaient de les contacter, que je n’osais pas rappeler. Je passais mes entretiens d’embauche à deux doigts de faire pipi de terreur dans ma culotte, en priant pour que ça ne se voit pas trop.

Et puis je suis devenue une plus grande personne, j’ai pris l’habitude de parler beaucoup, trop, sans doute pour masquer mon malaise, jusqu’à ce que ça devienne naturel. J’ai réalisé récemment que ça ne me posait plus de problème quand j’ai organisé un gros séminaire, j’ai parlé devant 150 personnes, et ça ne m’a fait ni chaud ni froid. Une collègue m’a fait remarquer que j’avais l’air hyper à l’aise, et que c’était chouette, et pas si courant que ça. Là ça a fait ” DING ! ” dans mon cerveau.

Je ne sais pas encore de quoi je vais vous parler, de ma vie, mon œuvre, mon chat, de mon parcours de féministe, des femmes que j’admire, des livres que j’aime, ou pas. J’ai envie de vous faire rigoler encore plus, et je suis tétanisée de mettre ma tête dans une vidéo pour y faire un bide. Je suis en mode chat du Youtube au milieu de la porte qui veut faire une vidéo mais qui veut pas en même temps.

Bref, donnez-moi votre avis, ça vous tenterait de me regarder raconter des bêtises ou vous préférez continuer à lire ? Un peu des deux ? On s’en tamponne l’oreille avec une babouche vu qu’on est 17 et demi sur ce blog, ta mère et ton chat inclus ?

 

Cordialement bisous !

 

 

 

 

 

8 Replies to “Et si on se lançait dans la vidéo ?”

  1. Si ça te plaise, fonce Blaise !

    1. C’est pas faux 😀

  2. Il paraît que tu as arrêté de craindre le ridicule il y a longtemps. Tente le coup, on verra bien ce que ça donne (d’ailleurs t’as prévu quoi dimanche après midi? T’as une caméra ?)

    1. Je suis pas sûre qu’une vidéo tournée dans un hammam soit une bonne façon de commencer les choses :p

  3. Ça va enlever le mystère inhérent à l’écrit.

    1. Mmmm certes mais j’ai pas trop l’intention de faire du mystère, sinon je ne serai pas sur le net j’imagine. J’ai plein de choses que j’ai envie de raconter et donc je ne vois pas trop l’intérêt pour moi de rester “mystérieuse”.

  4. Je suis sûre que je vais bien rigoler ! J’attends les vidéos…

    1. J’aime ta confiance, je vais essayer de faire au mieux pour vous faire glousser 🙂

Tu veux klaxonner aussi ?