25 Décembre, mes Simone

Salut ô lectorat,

J’espère qu’en ce 25 décembre, au moment où vous lirez ce message, vous serez en pleine coma digestif d’un pantagruélique repas de Noël savouré avec vos proches. Tourmenté par votre estomac trop rempli, vous serez peut-être dans l’incapacité de dormir vraiment, et atterrirez ici dans un moment de désœuvrement complet en ce jour si calme une fois passée l’effervescence des cadeaux….

Quand j’ai commencé sur Twitter mon calendrier de l’Avent des femmes inspirantes, j’ai annoncé qu’il y aurait des femmes connues, d’autres moins, que ce serait le bazar mais que ce serait marrant. Je crois que l’idée a plu, si j’en juge par les petits mots reçus et les encouragements, pour lesquels je vous remercie sincèrement.

J’ai franchement improvisé au fur et à mesure, même si je savais dès le début qu’il y aurait des incontournables. Chaque femme dont je vous ai parlée m’a fait réfléchir à sa façon. Certaines m’ont faite revenir sur des idées toutes faites, d’autres m’ont faite rire, pleurer, m’ont énervée, informée, retournée, attendrie, émue. Toutes ont eu une influence sur moi à un moment ou un autre.

J’avais envie de les partager avec vous, trop heureuse qu’elles m’aient inspirée, et désireuse qu’elles puissent peut-être vous apporter quelque chose aussi, à vous qui lisez mon blog. Et plus on se rapprochait de la fin de ce calendrier, plus je me suis demandée comment j’allais le conclure le 25 décembre. Qui serait le dernier chocolat du calendrier ?

Et puis j’ai trouvé. C’est venu tout seul. Le meilleur pour la fin.

Mes deux grands-mères s’appelaient Simone. C’est grâce à elles que Simone est mon deuxième prénom, que ce site porte leur nom, et ce bien avant que j’ai pensé à y parler féminisme. C’était comme qui dirait le hasard qui a bien fait les choses…

J’ai eu la chance d’avoir deux grands-mères avec qui je m’entendais extraordinairement bien. J’ai pu tisser avec elles un lien très fort d’amour, de tendresse et de complicité, avec beaucoup de confiance et d’humour aussi. Qu’est-ce qu’on a ri ensemble ! Elles ont été de vraies amies, et tout en savourant la très grande chance de les avoir eues dans ma vie, je regrette encore de ne pas les avoir gardées plus longtemps. J’ai encore des lettres qui m’ont été écrites par elles, et je vous jure que ça me fait tellement plaisir et de bien au moral quand je les relis.

C’est grâce à elles que je suis là. Elles ont eu évidemment le grand mérite de donner naissance à mes parents, et surtout d’en faire des gens biens qui m’ont accompagnée dans ma vie. J’ai toujours été encouragée par mes parents, ma famille, par mes grand-mère Simone et par les autres. Bien sûr on n’est pas uniquement la famille Pinpin les lapins tout va bien, on a des hauts et des bas comme tout le monde, mais je ne m’en suis pas trop mal tirée à la loterie des familles je pense ! Je savoure cette immense chance, c’est le bon moment pour y penser et ressentir de la gratitude.

Alors en ce jour de Noël, que vous le fêtiez ou pas, que vous soyez bien entouré ou non, je vais conclure ce calendrier avec vous et avec les Simone, les miennes, toutes celles dont on a parlées, celles qui portent ce prénom si emblématique, et toutes celles qui auraient pu le porter aussi. Je vous souhaite à tous d’avoir dans votre vie des femmes aussi inspirantes et aimées.

Je vous souhaite à tous un immensément heureux et joyeux Noël des Simone.


2 Replies to “25 Décembre, mes Simone”

  1. Mes deux aïeules sont mortes tôt. Je n’ai que les témoignages de mes parents pour souvenirs. Elles supportaient mes deux grands-pères que j’aimais malgré leurs défauts masculins nombreux. Toutes et tous auraient été dans mon calendrier de l’avent. Toutes et tous étaient inconnus, pauvres mais non sans intérêt. Je suis inconnu, inutile, sans intérêt, mais j’aime bien ce qu’ils ont tous fait pour moi.

  2. On n’a pas forcément besoin d’être connu et utile et tout ça pour avoir une bonne influence et s’occuper des autres. Nos proches méritent souvent d’être dans nos calendriers 🙂

Tu veux klaxonner aussi ?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.