Le calendrier de l’Avent des femmes inspirantes – Quatrième partie

En avant pour notre dernière fournée de femmes inspirantes dans mon calendrier de l’Avent !

19 – Amandine Gay

Amandine Gay est comédienne, réalisatrice, universitaire et afroféministe. Après 5 ans en tant que comédienne où elle ne se voit proposer que des rôles stéréotypés dits “de femme noire”, elle finit par claquer la porte et passe de l’autre côté de la caméra pour réaliser son premier film : ” Ouvrir la voix”.

Ce documentaire décortique la difficulté d’être femme et noire en France. Pendant 2h, une vingtaine d’entre elles témoignent de leur impossibilité de vivre sans qu’on ne leur rappelle quotidiennement qu’elles ne sont pas blanches. Ça passe des anecdotes les plus “drôles”, car oui, parfois on rigole, aux histoires les plus choquantes qui te laissent dans la stupéfaction totale avant de te mettre dans une saine colère.

Le film est dur mais nécessaire, ne sombre pas dans l’apitoiement mais colle quelques claques sur des réalités dont on n’a aucune conscience. Amandine Gay m’a fait voir de gros problèmes que je ne soupçonnais pas, du moins pas à ce point-là puisque je suis blanche et donc pas concernée par le racisme. Il est néanmoins salvateur de réaliser enfin jusqu’où ça peut aller, pour mieux le combattre.

20 – Frida Kalho

Artiste peintre, elle est l’une des plus grandes figures de l’art mexicain du XXe siècle. Elle a créé plusieurs centaines de tableaux, de nombreux autoportraits, des toiles réalistes, reflet de ses passions et sa souffrance, mais aussi du Mexique, de ses idées politiques et morales, de ses souvenirs traumatiques, de ses revendications.

Elle est devenue une icône dont on ne voit plus que les couronnes de fleurs et le monosourcil. Mais elle est tellement plus ! Loin d’être la jolie poupée à la mode qu’on nous vend sur tout support, c’était une artiste subversive et engagée, indépendante, militante communiste, métisse, bisexuelle, handicapée et sans enfants : elle dérogeait à tout ce qu’on attendait d’une femme de son époque.

Elle est bien plus intéressante et dérangeante que l’image lisse que j’avais d’elle. La plupart de ses toiles ne sont pas “jolies” : elles sont même souvent choquantes ou dérangeantes, en tous les cas elles ne me laissent pas indifférente. J’ai découvert sa vie et son œuvre en profondeur grâce a une amie passionnée (coucou Claire!), et je suis fascinée par son authenticité sans complaisance, le regard qu’elle porte autour d’elle & sur elle. Pour la découvrir vraiment, Google Arts a fait un énorme travail sur elle, à consulter pour gratter au-delà de la surface.

Frida Kalho sur Google Arts

21 – Muriel Salmona

Le docteur Muriel Salmona est psychiatre, fondatrice et présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie. Cette structure forme et apporte son soutien aux intervenants prenant en charge les victimes de violences qu’elles soient sexuelles, conjugales, faites aux enfants, ou liées au terrorisme.

On fait appel à son expertise quand il faut expliquer les mécanismes de la mémoire chez les victimes de violences et de viol. En particulier l’amnésie traumatique, que cette militante infatigable cherche à faire connaître et reconnaître par la justice, la police, les médecins. Elle explique, encore et encore, comment confronté à une trop grande violence, le cerveau peut se bloquer dans une totale sidération, ne pas réagir “correctement” quand la victime raconte les faits avec indifférence ou même en riant, voire carrément oublier les agressions pendant parfois des années avant quelles ressurgissent brutalement, le tout accompagné de graves troubles psychologiques.

Son engagement profond, son travail inlassable et son dévouement aux victimes sont une vraie source d’inspiration et d’admiration. Elle fait partie des femmes qui te donnent foi en l’humanité, parce que c’est grâce à des gens comme elle qu’on pourra faire progresser la société entière.

Le site de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie

22 – Mona Chollet

Mona Chollet est journaliste, cheffe d’édition au Monde diplomatique, essayiste et se dit “chercheuse dans les livres”. Elle est l’autrice entre autres ouvrages de “Beauté fatale, les nouveaux visages d’une aliénation féminine”, qui décortique la « tyrannie du look » utilisée aujourd’hui pour imposer la féminité la plus stéréotypée, ou encore “Chez soi, une odyssée de l’espace domestique”.

Elle vient de publier “Sorcières, la puissance invaincue des femmes” qui décortique le regard que portent nos sociétés sur les célibataires, les femmes sans enfant, les femmes vieillissantes, ou simplement les femmes libres. Les éditions Zones le mettent à disposition gratuitement sur leur site, ainsi que d’autres ouvrages.

Dans ses ouvrages elle dissèque le fonctionnement de notre société, renverse les certitudes, bouscule les idées reçues. Son travail est très riche, fourmille de références à creuser et explorer. À lire de toute urgence pour se dégourdir le cerveau !

Lire le livre “Sorcières” sur le site de Zones Editions

23 – Simone de Beauvoir

Oui évidemment… vous vous doutez bien que je ne pouvais pas réaliser mon calendrier de l’avent des femmes inspirantes sans parler de Simone de Beauvoir !

Simone de Beauvoir est philosophe, autrice, essayiste. En 1949 elle publie “Le Deuxième Sexe”, un essai philosophique et féministe, qui devient la référence du féminisme moderne et la révèle comme une grande théoricienne du mouvement de libération de la femme.

“Le Deuxième Sexe” s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde et a été traduit dans de nombreuses langues. Très dense, il est riche de références littéraires, historiques, sociologiques, biologiques et médicales. Il est considéré comme une “bible” du féminisme.

Je mentirais en disant que je l’ai dévoré rapidement, moi qui lis pourtant très vite. Il demande de la concentration, c’est un ouvrage de philosophie, pas le plus accessible quand on veut approcher le féminisme. Il n’en est pas moins passionnant et inspirant, et vaut vraiment la peine d’être lu si vous êtes intéressés par le sujet (sinon je me demande bien ce que vous faites ici, haha).

Et en plus vous savez quoi ? Simone de Beauvoir est enterrée au cimetière Montparnasse près de chez moi, je peux lui faire coucou en passant quand je veux, et j’aime à croire que ses bonnes ondes flottent jusqu’à mes fenêtres ! xD

24 – Simone Veil

Bande de fripons perspicaces, après Beauvoir, vous vous doutiez bien qu’on n’allait pas finir ce calendrier sans Simone Veil, n’est-ce pas ? 😀

Survivante de la Shoah, porteuse de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse et Européenne convaincue, Simone Veil est l’une des plus grandes et illustres représentantes de la vie politique française.

Figure emblématique du combat pour les droits des femmes, elle est chargée en tant que Ministre de la Santé de présenter un projet de loi dépénalisant l’avortement. Elle monte à la tribune de l’Assemblée Nationale dans un climat de grande tension et de haine. Après 4 jours de violents débats, la loi est adoptée le 29 novembre 1974.

En 2018, à peine un an après sa mort, elle entre au Panthéon sur ces mots : “Avec Simone Veil entrent ici ces générations de femmes qui ont fait la France sans la reconnaissance de la nation. Qu’aujourd’hui, par elle, justice leur soit rendue.” Son combat permanent pour la justice, l’égalité de droits et la dignité, son refus de céder à la haine, même confrontée au pire, en font une femme pour qui j’ai une admiration sans borne.

.

Ca y est ! On a presque fini notre calendrier de l’Avent des femmes inspirantes ! Il nous en reste encore un tout petit peu, mais on en reparle demain pour la dernière case du calendrier le 25 … (Rha le suspens intolérable, comment allons-nous, enfin vous, survivre ???)


Tu veux klaxonner aussi ?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.