Ce blog a été rédigé dans un biscuit chinois

Minute Simone Fortune Cookie © www.flazingo.com

Salut les pioupious,

 

Je voulais vous raconter une chouette histoire qui m’est arrivée, et j’avais trop envie de vous conseiller de surtout pas faire comme moi. Après je me suis dit que ce blog allait finir par ressembler à 36 15 ma life (coucou les jeunes qui n’ont pas connu le minitel) avec des conseil “savoir-être” pour “brander votre life attitude” et “benchmarker votre projet d’épanouissement”. Ou à un recueil de proverbes de biscuits chinois en mode “Profitez des êtres aimés”, “La fortune vous sourira demain à 14h17”, etc.

Et après je me suis dit qu’après tout si j’avais envie d’écrire des tas de proverbes de biscuits chinois, c’était mon blog et je faisais ce que je voulais, d’abord, nan mais sans blague !

Donc. L’histoire du jour.

Je gribouille depuis mes jeunes années, j’ai eu des cours pendant mes études, et j’ai à peu près 48 petits carnets à dessin, comme tout créatif que je connais. Je fais 7 dessins moches dedans, après j’en vois un tout beau tout neuf dans un magasin, dont le papier de qualité va forcément me transformer en Frida Kalho ou Sofonisba Machin-Chouette comme dans mon article sur les femmes peintres, et je l’achète. (Spoiler incroyable : le talent artistique ne dépend en rien du carnet, à ma grande déception).

Depuis des années,  je fantasmais complétement sur les groupes de dessin Dr Sktechy. Le principe : c’est une ” anti-école d’art ” qui organise des séances de dessin à thème style “Belle Époque”, “Cabaret”, “Burlesque”, “Grand siècle”, etc. Il y a des modèles en costume voire sans costume qui viennent poser, et tout le monde est le bienvenu pour gribouiller, quel que soit votre niveau. C’est parti de New York et ça s’est répandu dans d’autres villes ensuite.

Je n’ai jamais osé y aller. Plus jeune, parce que je me disais que je n’avais pas le niveau. Ça m’impressionnait vachement, j’avais l’impression d’une espèce de club secret des dessinateurs parisiens hyper glamour où TOUT LE MONDE me fusillerait du regard à mon entrée, en détectant avec leurs petites antennes de talentueux que j’étais d’une incompétence crasse, moi, sale usurpatrice qui ose voler la place d’un VRAI artiste ! (Hooo revoilà mon ami le syndrome de l’imposteur, coucou toi ça faisait longtemps ! Comment tu vas ? )

Et puis les tickets partent vite, et puis ça tombe jamais au bon moment, et puis de toute façon j’ai pas dessiné depuis longtemps alors ce serait gâcher… Tu la sens, là, la vieille excuse pourrie de la fille qui n’ose pas y aller parce qu’elle est une petite trouillarde, mmm ?

Et puis… j’ai fini par y aller, hier soir. J’ai réservé ma place sur le site, j’ai mis un carnet dans mon sac, une petite trousse,  j’ai oublié ma boîte de couleurs, évidemment. C’était au très joli musée Henner, le thème c’était “Au bonheur des dames” comme dans le livre d’Émile Zola, il y avait des modèles en costumes Belle Époque, de la chouette musique, et plein de gens qui gribouillaient. Figurez-vous qu’on ne m’a pas jeté de cailloux en arrivant, et que la personne qui gère tout ça est adorable.

 

Minute Simone - Dr Sketchy

Je vous ai mis une ou 2 photos pour que vous puissiez voir l’ambiance, mais au final ce n’est pas ça qui est important.

J’ai fait plein de petits croquis et je suis ressortie vraiment ravie. Parce que je m’en suis longtemps fait toute une montagne, que je n’avais pas osé y aller ; pourtant c’était tout simple de s’inscrire et de participer. Je me suis dit que j’étais idiote d’avoir attendu si longtemps, que je m’étais fait des films pour rien. Que parfois on se fait un fromage d’un truc dont on a vraiment envie, parce qu’on a peur d’être déçu ou pas à la hauteur. Ne faites pas comme moi, ne soyez pas bêtes au point de vous priver d’un truc qui vous fait envie aussi longtemps.

D’où, en conclusion, mon proverbe de biscuit chinois :

 

” Si ça te fait plaize, fonce Blaise!”

 

Ou encore :

 

“Les montagnes en fromage n’existent que dans ta tête, petit scarabée, tu as la force en toi pour les dévorer!”

 

 

 

… Comment ça je suis nulle comme rédactrice de proverbe ?

 

 

 

5 Replies to “Ce blog a été rédigé dans un biscuit chinois”

  1. Blaise me plait vraiment beaucoup ? Il a tellement raison de foncer…

  2. Moi je suis un peu déçue que les montagnes de fromage n’existent que dans la tête quand même ?

    1. Minute Simone says: Reply

      J’avoue qu’en dehors du côté métaphysique ça aurait été bien que ça existe en vrai 😀

  3. Y a pas mal d’artistes professionnels (ah ah ah rien que cette expression m’interpelle) qui ont manqué de montagne de fromage bordel de chiottes au Livarotl!!!

    Cependant, avoir une passion artistique ou sportive, on peut le souhaiter à tout le monde. Une façon de s’oublier à travers soi même(et se découvrir).

    1. Minute Simone says: Reply

      On peut souhaiter à tout le monde de se trouver quelque chose qui le fasse un peu vibrer en effet !

Tu veux klaxonner aussi ?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.