Éloge du rien, ou prendre un rendez-vous avec moi

@ CC Tea by Carli Jeen

Mes petits pioupious,

 

Samedi soir, j’ai un ami qui m’a envoyé un texto pour me dire qu’il suivait un excellent conseil que je lui avais donné, et que c’était le pied intégral. Non, bande de petits dégoûtants, il n’y avait rien de sexuel dans cette histoire (oui je sais, c’est un peu décevant). Qu’est-ce qu’il était en train de faire sur mon conseil ?

RIEN.

RIEN DU TOUT.

Il avait acheté des fleurs pour mettre du printemps dans sa maison, parce qu’il avait vu que je faisais ça chez moi, et que c’est tout bête mais ça met de bonne humeur. Ensuite il s’est commandé à manger, et il a probablement regardé une série avant d’aller barboter dans un bain et traînasser toute la soirée. Il n’avait scrupuleusement rien prévu du week-end.

Lui et moi, et probablement vous aussi un peu, on a l’habitude de courir partout, de profiter du temps libre pour aller voir ses amis, sortir au resto, visiter une expo, tester le nouveau bar du coin, partir en week-end, dîner en couple, ou picoler entres copains, etc. Sans compter qu’il faut quand même bien aller au pressing, faire des lessives, passer chez le dentiste, ne pas oublier le rendez-vous avec la banque et l’assurance, etc.

Alors on avait discuté lui et moi : on se pose quand ? En plus pour ma part j’ai un job où je voyage, je fais ma valise minimum une fois par mois pour courir l’Europe, et c’est génial mais parfois je ne sais plus où j’habite ni comment je m’appelle.

Du coup, je lui ai expliqué que je m’oblige à faire des pauses. Je prends des rendez-vous avec moi-même, je marque “Non” ou “Que dalle” dans mon calendrier.

Si on me propose une activité, je n’ai pas trop de scrupule à répondre “Désolée, j’ai déjà un truc dans mon agenda ce soir-là. Mardi plutôt?”, parce que c’est vrai. J’ai un truc prévu : ne rien faire de ma soirée.

Tant pis s’il aurait fallu faire une lessive ou passer l’aspirateur. Tant pis pour la vaisselle, pour le dîner, ce sera dîner à emporter. Tant pis pour le restaurant in-con-tour-nable ou le nouveau pub, ils seront toujours là plus tard. On décompresse : le monde ne vas probablement pas s’arrêter de tourner si on met sa vie en pause pendant quelques heures. Pour ne rien faire. Lire un bouquin. Mater une série. Dessiner. Jouer aux cartes. Faire des bulles dans son bain en regardant le plafond. Se mettre du vernis. Écouter de la musique. Rester vautré sur son lit.

Une soirée. Une soirée rien que pour soi. Une soirée de rien.

Soyez sympas avec vous-même, mettez “Pause” dans vos agendas, et de temps en temps prenez un rendez-vous avec vous-même.

 

 

2 Replies to “Éloge du rien, ou prendre un rendez-vous avec moi”

  1. Rien!!!!

    La vie quoi!

    S’emmerder en collectivité c’est tellement chiant, faut écouter tous ces gens cools qui vont aussi mal que tour le monde mais bruyamment ou trop bien. Beurk.

    Seul, penser, être heureux d’être triste, …

    Rien soi avec soi. OUAIS!!!!!!

  2. C’est important je crois, vraiment, de se retrouver pour s’ennuyer un peu avec soi-même et de tenir les autres parfois à distance, même s’ils ont les meilleurs intentions du monde !

Tu veux klaxonner aussi ?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.