On s’en fout, la vie est belle !

Mes petits biquets congelés,

Hier j’avais commencé à vous écrire un article très poétique sur la neige à Paris, les souvenirs d’enfance, le détour en sortant du bureau par le Jardin des Plantes juste pour entendre la neige immaculée qui fait scroutch scroutch sous les semelles.

Et puis hier soir, je grommelais parce que tout s’était transformé en bouillie qui commençait déjà à geler, je marchais avec précaution histoire de ne pas finir en triple axel piqué droit vers le plâtre, et au moment où j’allais rentrer dans le bâtiment que je visais, j’ai avisé deux petits garçons. Ils étaient en train de se faire un mini bonhomme de neige avec ce qui n’avait pas été piétiné, quand leur mère qui discutait s’est retournée pour les houspiller :

” Ne jouez pas avec la neige, c’est sale et vous allez avoir les mains gelées! Qui c’est qui va devoir vous soigner après hein! ”

Le plus vieux des deux a regardé sa mère, puis son frère, avant de s’écrier en hurlant de rire :

” Mais on s’en fout, la vie est belle ! ”

Il a collé une grosse boule de neige dans la figure de son frère, ils s’en sont jeté plein la tronche en se roulant dedans, leur mère a soupiré et les a laissé faire pendant qu’ils se marraient comme des tordus.

Je me marrais aussi, j’ai repensé aux gros titres des journaux qui nous prévoyaient l’apocalypse, les récriminations sur les trains qui ne roulent pas, les gens coincés dans leur voiture, ceux qui ont fait du ski à Montmartre, ceux qui sont sortis cette nuit pour faire des photos.

On s’en fout, la vie est belle.

 

One Reply to “On s’en fout, la vie est belle !”

  1. Ouais, ça me rappelle 2 films sympas: La vie est belle de Capra et par extension sidérale de biquet congelé, The shop around the corner de Lubitsch. Bref, les médias on la facheuse tendance à transformer une boule de neige en cataclysme histoire de vendre leur soupe et éviter de parler des vraies infos importantes ELLES!

Tu veux klaxonner aussi ?