2018 et les pépites

Mes petits choux à la crème pâtissière,

 

J’espère que vous avez bien profité des fêtes de fin d’année, que vous avez reçu des beaux cadeaux autour du sapin entouré de vos proches, et que vous avez passé la nouvelle année sur les chapeaux de roue. Ou que vous êtes restés bien emmitouflés au chaud à ne rien faire pendant les congés et le réveillon si c’est ça qui vous plaît.

Il semblerait que la mode sur les blogs soit de faire un bilan de 2017, ainsi que la liste de ses bonnes résolutions et bons vœux pour 2018. Rassurez-vous, je ne pense pas avoir le courage de vous infliger tout ceci. D’abord parce que j’ai une mémoire de poisson rouge, mon blog est trop neuf pour un bilan, et surtout je suis farouchement opposée aux résolutions irréalisables qu’on ne tient jamais. Un peu d’indulgence avec soi-même, zut.

Je ne vais pas non plus vous souhaiter “que” du bonheur et des bonnes choses, parce que la vraie vie ne fonctionne pas comme ça. On n’est pas au pays des bisounours à paillettes (si vous avez l’adresse, envoyez-la moi néanmoins). Il va forcément y avoir des moments biens et des moments pourris. Je ne crois pas que 2018 sera uniquement l’année de la réussite, ce sera peut-être aussi l’année qui périclite, ou bien l’année de la cuite*.

Je ne crois pas qu’on puisse être heureux toutes les heures et tous les jours de toute l’année. Ce serait fatigant pour tout le monde. En revanche je crois qu’on peut avoir de bons moments, heureusement, et que l’année dépendra surtout de l’importance qu’on leur accordera par rapport aux périodes où ça craint du boudin. Je vous souhaite d’être bien entourés pour la partie boudin, parce que c’est important d’avoir les bonnes personnes à défaut des bons moments.

Ce sera comme tamiser le fond d’une rivière : il y aura beaucoup de grains de sable sans intérêt, des cailloux rigolos, peut-être des poissons morts dégueux, mais aussi des paillettes d’or, voire avec un peu de chance une ou deux pépites.

Alors je vous souhaite à tous de passer de belles minutes et de belles journées, et de bien savourer les pépites de 2018.

 

 

 

* Spéciale dédicace à qui se reconnaîtra le lundi 1er janvier 😀

One Reply to “2018 et les pépites”

  1. 2018 l’année trop cuite!

    Avec VOTRE JFK14 tout sera aseptisé, bouilli, chargé de fuites salariales et imposées directement ou pas. Trop cuit signifie perte d’eau donc de volume, tout devient sec: notre vie, nos comptes, nos rivières de joies et de liberté. Tout devient morne.

    Bonne année Madame Simone, si c’est encore possible…

Tu veux klaxonner aussi ?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.