Vendredi c’est permis n°6 : venez découvrir Mai Hua

Hello les petits choux,

 

 

Lundi soir il m’est arrivé un truc pas commun pour qui me connaît : tellement d’émotions que je n’ai même pas dîné, je n’y ai même pas pensé. Vu qu’en temps ordinaire, à 12h12 mon estomac commence à imiter le chant nuptial d’une baleine qui n’a pas copulé depuis très longtemps, et qu’à 19h18, ça recommence en mode borborygme de vieux dinosaure cacochyme, sans vous parler de l’heure du goûter à 16h30… Il fallait que je sois sacrément secouée et émue pour oublier de manger. Ça ne m’arrive pas, ça. Jamais.

Qu’est-ce donc qui m’a toute retournée ?

J’ai été voir Mai Hua à la librairie le Comptoir des Mots, un endroit très bien (bon déjà c’est une librairie, tu me lâches là-dedans je suis excitée comme une mite chez Saint Maclou). J’y avais déjà traîné pour la présentation des “Lettres à l’ado que j’ai été” avec Jackx Parker. Ces braves gens organisent un cycle de rencontres/discussions intitulé “Girl Power”, et ils ont décidé d’ouvrir la saison 2018-2019 avec une créatrice non de livre mais de film, qui est donc Mai Hua.

Je suis le blog de Mai depuis longtemps ; comme elle entame sa 8ème année, il a forcément évolué en même temps qu’elle. Mai Hua travaille comme color designer, elle crée aussi des portraits vidéos, et elle tient donc ce site. Au début c’était axé sur la beauté au sens cosmétique, et puis petit à petit elle a dérivé plutôt vers la beauté intérieure, vers des personnes authentiques, vers celles et ceux qui sont beaux parce qu’ils sont passés au-delà de l’esthétique pour être en accord avec eux-mêmes. Je sais que ça fait un peu zinzin la façon dont je le décris, mais Mai pose toujours sur les gens un regard incroyablement lumineux et bienveillant. Ses portraits vidéos d’artistes, d’artisans, de ses proches, de personnalités “out of the box” donnent le sourire, te mettent dans une bulle pour quelques minutes ou te font réfléchir autrement à des choses que tu n’avais jamais remises en cause.

Mai a beaucoup travaillé sur elle-même, ses émotions, sa vie, et elle le partage avec tous les lecteurs, ce qui est un incroyable cadeau qu’elle nous fait. Pour ma part je ne suis pas sûre que j’aurais jamais le courage de me mettre à poil moralement devant tout le monde comme elle le fait, en révélant les bons mais aussi les mauvais côtés de sa personne, le chemin qu’elle parcourt, ses réussites, ses erreurs, ses défauts. Elle est très loin des images de personnes parfaites qu’on voit sur les réseaux sociaux, avec une vie magnifique sur papier glacé dont on ne voit que les côtés brillants mais jamais la face sombre.

Elle m’a fait réfléchir à beaucoup de choses sur moi-même, mon rapport à la beauté, à l’esthétique, puis au fur à mesure des choses plus en profondeur, la famille, la vulnérabilité, la colère, etc. J’ai lu certains livres qu’elle recommandait, réfléchi à ce qu’elle partageait, et je pense qu’elle m’a fait grandir un peu.

Pour en revenir à lundi soir, Mai est venue à la librairie et on a discuté de beaucoup de choses. Il y a eu un échange avec Marie, la libraire du Comptoir des Mots, et avec le public, à propos de livres qui l’ont influencée, de beaucoup d’autres choses de sa vie, de ses choix, de sa vision du monde. C’est drôle parce que c’est la 2ème fois que j’ai l’occasion de la rencontrer dans un événement public, j’ai l’impression de “la connaître” alors que ce n’est pas vraiment le cas ; je suis son blog sans faire partie de sa vie, et je suis touchée de la voir “en vrai”. Elle fait partie des gens lumineux dont tu te dis qu’ils changent un peu le monde à leur échelle et dans ta vie. Toute cette soirée a remué beaucoup d’émotions et je suis très contente d’avoir ruiné mon mascara à l’occasion !

 

 

(A noter : j’ai édité le contenu précédent de cet article que je rétablirai plus tard, il y a une sombre histoire de calendrier et de confidentialité que je vous expliquerai en temps voulu).

Je vous recommande chaudement d’aller voir le site de Mai, de visionner ses vidéos, ses portraits, et cette façon si particulière qu’elle a de regarder autour d’elle. Faites-vous un cadeau, vraiment.

 

Cordialement, bisous.

 

Simone, avec le sourire et le mascara en vrac

 

 

Pour aller plus loin :

Le site de Mai Hua

Son compte Instagram, elle poste beaucoup de stories et de vidéos dessus

Si vous êtes à Paris, la librairie “Le comptoir des mots” a une page Facebook et un Instagram pour suivre leurs événements, ils font vraiment des choses sympas

 

 

 

 

Tu veux klaxonner aussi ?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.