Vendredi c’est permis n°14 : le podcast où j’ai parlé de pénis et de plomberie.

J’espère qu’avec un titre pareil je vous ai appâtés honteusement. Et ça n’est même pas de la publicité mensongère, c’est bien ça le pire.

Je vous avais déjà parlé du podcast YESSS, que j’aime beaucoup et qui se présente de la sorte : « YESSS est un podcast féministe et résolument positif : on célèbre les victoires de femmes contre le sexisme, les warriors du quotidien. » C’est à la fois affligeant dans les situations décrites et galvanisant d’écouter les contre-attaques.

Or donc, cet été, la warrior, ça a été moi. J’ai eu des remarques foireuses dans un magasin de bricolage, ça m’a énervée, j’ai répondu de façon un tantinet acidulée (*cuicui d’euphémisme*) face à un vendeur qui est passé par toutes les couleurs. Je l’ai raconté sur internet, l’équipe de YESSS m’a contactée, j’étais hyper fière et super intimidée en même temps (rha la vache que c’est bizaaaaaarre de s’entendre en enregistrement!!!).

C’est sorti dans un mini-épisode spécial de l’été que vous trouverez sur différentes plateformes :

Je suis une warrior, moi madame. Vous pouvez l’écouter en boucle, mais n’oubliez pas non plus les autres épisodes qui sont tout aussi chouettes, et abonnez-vous dans votre appli de podcast préféré!

Encore un énormissime merci à Anaïs Bourdet et Elsa Miské de m’avoir donné cette chance, je suis hyper fière de moi grâce à vous, longue vie à YESSS Podcast !

Cordialement bisous,

Simone,
qui en glousse encore

Be the first to reply

Tu veux klaxonner aussi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.